Les bons indicateurs pour gérer sa boite

Une course de fond, menée au rythme d’un sprint : diriger une entreprise est une sacrée épreuve. Durant laquelle la principale difficulté est de concilier prise de décision et prise de recul. D’où la nécessité d’avoir sous la main une batterie d’indicateurs permettant de faire le point sans perdre de temps. Un exercice délicat, pour lequel nous vous soumettons quelques idées à affiner en fonction de vos besoins.

Commercial : les voyants à surveiller de près

Dans la pratique, un cautionnement solidaire sera presque toujours exigé. Sa dangerosité potentielle dépasse pourtant celle du cautionnement simple. Les ventes, c’est l’oxygène d’une entreprise. Que vous soyez, en tant que dirigeant, le vendeur n°1 de l’entreprise, ou que vous disposiez d’une équipe de commerciaux, le suivi et la prévision de la partie commerciale revêt donc une importance stratégique cruciale.
Mais comment récupérer un maximum d’informations du terrain sans passer trop de temps à faire des reportings ? En choisissant un nombre restreint mais suffisamment parlant d’indicateurs, et en les regroupant dans un document assez clair pour que les ventes, la finance, le marketing… puissent en tirer un maximum d’enseignements.

Clientèle : les outils pour mesurer sa satisfaction

Vos clients sont-ils satisfaits de votre produit ou service ? La question doit figurer en tête des préoccupations de votre service marketing, car c’est elle qui va permettre de fidéliser vos clients, et in fine assurer la viabilité de l’entreprise. Mais pas seulement, car interroger ses clients constitue une source inépuisable d’idées de nouveaux services, de développements futurs… Le tout est de bien choisir le ou les indicateurs les plus parlants.

Finance : les indicateurs de la santé d’une entreprise

Enfin (surtout ?), les indicateurs relatifs à la gestion même de l’entreprise sont à choisir avec soin. Car ce sont eux qui vont pouvoir vous alerter avant qu’un décalage de trésorerie ne devienne dangereux, ou vous signaler un souci dans le cycle d’exploitation de la société. BFR, point mort, marge brute… À balayer avec l’aide de votre expert-comptable, voici 5 « clignotants » dont il faut absolument connaître la signification… et l’utilité.